Distinction Membre honoraire

Pour la première remise de la Distinction membre honoraire, les membres du jury ont décidé de retenir les candidatures de deux membres ayant contribué durant de nombreuses années à la bonne marche et au développement de l’APRQ, à l’échelle du Québec.

Le président Jacques Pelchat a remis une plaque à Mireille Beaulac (toujours fort active tant au plan national qu’au plan régional) et une autre à André Thériault, pour souligner leur apport au développement de l’APRQ.

Mireille Beaulac 

Tout au long de sa carrière professionnelle, elle a œuvré bénévolement auprès de nombreux organismes. Il allait de soi que cette femme dynamique et organisée poursuit son action de bénévolat auprès d’organismes de défenses des droits, particulièrement ceux des aînés.

  •  Présidente du Conseil régional de l’APRQ, pour les régions de Montréal, Montérégie, Laval, Laurentides, Lanaudière   et Estrie, Outaouais, Abitibi-Témiscamingue, Nord-du-Québec depuis 2007.
  •  Membre du CA, à titre de secrétaire de l’APRQ au niveau national de 2003 à 2013, représentante du Conseil régional de Montréal et administratrice au CA, jusqu’à aujourd’hui.

Réalisations principales

  • Mise en place de mécanismes pour assurer la reconnaissance de l’APRQ et de ses membres en tant que leader dans les regroupements de retraités nationaux et régionaux de retraités de la fonction publique et d’aînés (GTAR, G-15, AAR, Tribune des retraités, tables régionales d’aînés, Commission des aînés municipales, associations nationales de retraités et d’aînés, etc.) ainsi qu’auprès des ministères et organismes ayant une mission en regard des personnes ainées
  • Leadership dans les interventions de l’association en matière de défense des régimes de retraite des membres de l’APRQ et des autres retraités des secteurs public et parapublic et du maintien du pouvoir d’achat de ces retraités
  • Déléguée du Conseil régional de Montréal pour siéger à la Table régionale de concertation des aînés de la Montérégie (TRCAM) de 2005 à 2017, dont deux mandats de deux ans à titre de 2e vice-présidente
  • Présidente de l’AAR, depuis 2016, et secrétaire du conseil d’administration de 2006 à 2016. L’APRQ est membre de l’AAR depuis sa fondation.

Contribution au développement de l’APRQ

  •         Préparation d’une relève pour assurer la pérennité de l’APRQ
  •         Participation à la structuration et à la restructuration de l’APRQ au niveau national et régional
  •         Initiation de démarches pour assurer la représentation de l’APRQ sur les tables régionales de concertation  des aînées sur le territoire du Conseil régional de Montréal et permettre à ses membres de contribuer activement à l’amélioration des conditions de vie des aînés
  •       Participation à la révision de la mission de l’APRQ et des Règlements généraux afin de les rendre conforme aux attentes des membres
  •       Participation sur le comité des assurances collectives maladie et vie offertes aux retraités de l’APRQ, par le SPGQ, ainsi qu’à la défense de droits de ces derniers
  •       Soutien à la mise en place d’un Code d’éthique pour les administrateurs
  •       Interventions pour la mise en place d’une saine gestion financière, tant au niveau régional que national de l’association
  •       Restructuration du fonctionnement du Conseil régional, avec la collaboration active des membres du Conseil régional

 

André Thériault

André Thériault a pris sa retraite de la fonction publique en juin 1988. Il a alors entrepris auprès du SPGQ les démarches en vue de créer l’APRQ. Une fois obtenu l’appui formel du SPGQ à la suite du congrès de 1991, il a entrepris le travail de mise sur pied de l’Association. Le SPGQ lui a fourni les moyens : financement, locaux, téléphone, frais postaux, transport et location de salles afin d’organiser cette dernière.

Réalisations

Dans un premier temps, il a organisé un sondage auprès des retraités. Une fois acquis le principe de formation de l’Association, il a participé avec le trésorier du SPGQ à une tournée provinciale des retraités en vue de former officiellement l’Association. Un premier comité provisoire fut mis sur pied avec quelques retraités. Il a assumé la bonne marche de ce comité jusqu’à la première assemblée générale de fondation, le 22 octobre 1993.

En 1993, le 16 juin, l’APRQ naissait avec son conseil d’administration provisoire formé d’André Thériault (retraité), Jeannine Doyle Cormier (retraitée) et Léo Pelletier (trésorier du SPGQ). L’Association était incorporée ce même jour. De 1993 à 2017, André a été membre du conseil d’administration de l’APRQ à titre de trésorier ou de secrétaire-trésorier selon les années.

Durant une certaine période, l’association a établi une cotisation annuelle et c’est André qui a été responsable de la mise en place de celle-ci. Par la suite, le Conseil d’administration est revenu sur cette décision. À certaines époques, l’APRQ recevait des commandites des compagnies, en lien de service avec le SPGQ.

C’est André qui était responsable d’obtenir annuellement ces commandites. Depuis quelques années, ces commandites ont cessé. André s’assurait avec l’aide du SPGQ de l’envoi des différentes communications aux membres, dont le journal Le ProActif et les convocations d’assemblée. Il apportait aussi son aide au conseil régional de Québec dans ses envois régionaux.

Contribution au développement de l’APRQ

Durant ces 25 années, il a été présent presque quotidiennement au local mis à sa disposition pour assurer la permanence de l’Association. André a été responsable de répondre aux questions des membres, principalement sur le dossier des assurances, mais aussi sur diverses questions relatives à l’Association. Il représentait quotidiennement l’Association auprès de l’exécutif et du conseiller aux assurances du SPGQ, le tout en collaboration avec la personne qui était à la présidence de l’Association. Lorsque le SPGQ effectuait les sondages sur l’assurance collective, il était consulté et participait à l’administration de ces sondages. Il a agi à titre de conservateur des archives de l’association durant cette période. C’est ainsi que nous pouvons aujourd’hui retracer notre histoire. 

Malgré son départ du conseil d’administration en 2017, il a continué durant quelques mois à répondre aux questions des membres.