Indexation

Historique

L’indexation de nos régimes de retraite a été retenue unanimement comme la cause la plus importante à défendre. C’est pourquoi l’APRQ a voulu s’unir aux autres associations de retraités pour augmenter ses forces de négociation et lutter contre un appauvrissement progressif qui nous menace. 

Enlevée en 1982, les associations de retraités réclament le retour progressif à la pleine indexation. La première démarche sur cette voie est d’obtenir immédiatement au minimum 50% de l’IPC pour les années depuis 1982. 

L’APRQ s’est engagée à travailler activement pour mener à terme ce dossier qui nous concerne tous, car nous perdons chaque année une partie de notre pouvoir d’achat. Cette lutte ne sera possible qu’avec la participation de tous les membres des associations concernées.

Automne 2006

Les associations de personnes retraitées des secteurs public et parapublic ont formé un groupe de travail dont le mandat est de préparer un plan d’action afin de faire avancer l’idée d’une Table de travail avec le gouvernement pour travailler à l’amélioration du pouvoir d’achat des personnes retraitées des secteurs public et parapublic avant 2010.

Ce groupe de travail comprend :
L’Alliance des associations de retraités (AAR)
L’Association québecoise des directeurs et directrices des établissements
d’enseignement retraités (AQDER)
L’Association de professionnelles et professionnels retraités du Québec (APRQ)
Le Regroupement des infirmières et infirmiers retraités (RIIR)
L’Association des retraitées et retraités de l’enseignement du Québec (AREQ)

Le groupe de travail a tenu au cours du mois de novembre 2006 des rencontres régionales dont les objectifs étaient :

  • Accroître la sensibilisation et la mobilisation des personnes retraitées en faveur de l’amélioration du pouvoir d’achat
  • Publiciser notre action et la légitimité de la protection du pouvoir d’achat des personnes retraitées
  • Profiter du contexte électoral ou pré-électoral pour accroître la pression sur les élus et les partis politiques
  • Profiter de la tenue des commissions parlementaires sur les projets de lois 30 et 27 qui portent sur la retraite
  • Souligner enfin le malheureux 25e anniversaire de l’adoption de la loi de 1982 qui instaurait la désindexation
  • Et enfin, faire adopter une déclaration commune qui rejoint les objectifs visés. 

Déclaration soumise aux participantes et aux participants  lors des ralliements de personnes retraitées des secteurs public et parapublic :

Nous, personnes retraitées des secteurs public et parapublic, adhérons pleinement à la déclaration suivante :

Considérant que depuis 1982, la loi 68, décrétée par le gouvernement, a désindexé nos rentes de retraite, nous subissons une perte de pouvoir d’achat;

Considérant que cela fera bientôt vingt-cinq (25) ans que les personnes retraitées touchées par cette loi, subissent la désindexation;

Considérant que les gouvernements successifs ont refusé et refusent de capitaliser la part de la cotisation du gouvernement,

Nous, personnes retraitées, n’acceptons pas :

  • d’être oubliées à chaque négociation et de vivre encore aujourd’hui avec une désindexation;
  • d’être oubliées lorsque des surplus actuariels importants se sont dégagés à la caisse de retraite, malgré notre contribution à la réalisation de ces surplus.

Nous, personnes retraitées, nous nous engageons :

  • à poursuivre nos actions en vue de maintenir le pouvoir d’achat des personnes retraitées comme la participation à la gouvernance de la CARRA;
  • à lutter pour contrer l’appauvrissement qui s’amplifie avec le phénomène du vieillissement de la population et l’accroissement de l’espérance de vie;
  • à sensibiliser et à rassembler toutes les personnes retraitées touchées par cette dégradation du pouvoir d’achat.

Nous, personnes retraitées, demandons :

  • au gouvernement de créer instamment une Table de travail permanente avec nos représentantes et représentants des Associations de personnes retraitées pour trouver une solution acceptable afin de corriger la désindexation;
  • à chaque chef de parti politique de prendre position sur le dossier de l’indexation et la mise sur pied d’une Table de travail permanente.

L’Alliance des associations de retraités (AAR)
L’Association québécoise des directeurs et directrices des établissements d’enseignement retraités (AQDER)
L’Association de professionnels et professionnelles retraités du Québec (APRQ)
Le regroupement des infirmières et infirmiers retraités (RIIR)
L’Association des retraitées et retraités de l’enseignement du Québec (AREQ)

Hiver 2007

Pour faire suite au refus de Mme Monique Jérôme-Forget, ministre des Finances et présidente du Conseil du trésor, de rencontrer les Associations de retraités pour convenir de la mise en place de la Table de travail sur la protection de notre pouvoir d’achat demandée, il a été décidé d’initier des actions afin que nos politiciens et politiciennes se commettent sur cette demande des plus légitime et que nous parvenions à atteindre nos objectifs dans les meilleurs délais.

Mai 2008 : Où en sommes-nous?

Pour faire suite aux actions menées en 2006 et en 2007, ainsi qu’à la résolution présentée, le 16 octobre 2007, par les trois partis politiques présents à l’Assemblée nationale, la ministre des Finances et présidente du Conseil du trésor, Mme Monique Jérôme-Forget, a constitué un Comité de travail dont le mandat est de déterminer de façon factuelle les principaux paramètres et faits pertinents reliés à l’indexation de nos régimes de retraite pour les années comprises entre 1982 et 1999.

Ce Comité de travail devait soumettre son rapport à l’Assemblée nationale, au plus tard le 29 février 2008, mais comme les membres n’ont pu faire l’unanimité sur son contenu, le dépôt de celui-ci a été reporté à une date ultérieure. Le Comité, coprésidé par deux experts indépendants, nommés par le Gouvernement, est également formé de deux représentants des associations de personnes retraitées, ainsi que d’un représentant de la CARRA et d’un représentant de Conseil du trésor.

Printemps 2009

Pour obtenir les informations pertinentes sur le sujet, voir la « Lettre du 29 mai de notre président », envoyée à M. Henri-François Gautrin, adjoint parlementaire du premier ministre, à M. Hubert Benoît, porte-parole de l’opposition officielle en matière de régimes de retraite ainsi qu’à M. Sylvain Simard, porte-parole du deuxième groupe d’opposition pour le Conseil du trésor et le rôle de l’État. La lettre de notre président explique pourquoi les représentants des retraités ne pouvaient endosser le contenu du rapport récemment déposé.

La Commission des finances publiques » s’est tenue le 20 avril 2009 et au cours de laquelle a été souligné, une fois de plus, la nécessité d’instaurer une Table de travail pour discuter des solutions possibles pour régler le problème de l’indexation de nos rentes de retraite.

Fin 2010

Lors de l’étude du projet de loi 124 sur les régimes de retraite, la ministre Michelle Courchesne a confirmé publiquement son intention de créer un comité consultatif sur les régimes de retraite des secteurs public et parapublic.

De plus prendre connaissance du communiqué de l’AQRP, daté du 16 février 2011, dans lequel il est souligné que « Les principales associations de personnes retraitées des secteurs public et parapublic, réunies au sein du Groupe de travail des associations de retraités (GTAR), demandent à la présidente du Conseil du trésor, Mme Michelle Courchesne, de convoquer officiellement les différents partenaires au Comité consultatif sur l’indexation qu’elle s’est engagée à créer rapidement l’automne dernier ».

Il est urgent que ce comité consultatif soit en fonction rapidement!

Printemps 2011

Le conseil d’administration de la CARRA a constitué un comité appelé Comité consultatif sur les services aux retraités et les enjeux de l’indexation. Il entend déterminer son mandat et ses responsabilités en fonction des recommandations du Rapport intérimaire de la Commission des finances publiques. Voir le « Mandat du Comité consultatif (CARRA) ».

Consulter également l’ « Info Alliance du 24 avril » ainsi que celui du 22 août 2011 traitent de la version dite "finale" du mandat et de la constitution du Comité consultatif sur l’indexation. Il y est également mentionné la première date de réunion du Comité, fixée au 8 septembre 2011.

Comme le dit le président de l’AAR, "Enfin...à l’ouvrage"!
Pour avoir un bon résumé de la démarche, consulter l’« Info Alliance du 17 octobre 2011.»

Hiver 2012

État de situation dans le dossier de l’indexation et de la Loi 23, sanctionnée le 2 novembre 2011 voir le lien ci-dessous intitulé « État de situation et Loi 23 ».

Rétrospective portant sur le Dossier indexation et le Comité consultatif : voir l' « Info Alliance du 14 mars 2012. »

NOTE :

Pour faire suite à la mise en force de la Loi 23 et de la faible possibilité d’obtenir l’indexation, en tout ou en partie, des années non indexées de notre rente de retraite, l’APRQ s’est retiré de l’Alliance des associations de retraité (AAR).

Automne 2015

Le président du Conseil du Trésor, M. Martin Coiteux, est ouvert à créer une Table de travail avec les retraités pour discuter de leurs préoccupations.


Table
Table de travail à venir
Comité de travail sur l'indexation
Il faut regarder plus loin que le nez de CIRANO
Info Alliance du 9 novembre 2010
Info Alliance du 19 décembre 2010
Communiqué de l'AQRP du 16 fév. 2011
Info Alliance du 23 mars 2011
Info Alliance du 8 novembre 2011
Info Alliance du 22 novembre 2011