par Claude Martel, membre du Conseil régional de Québec

Peu de professionnels et professionnelles du gouvernement du Québec, retraités ou pas, sont familiers avec la sécurité civile et l’Organisation de la sécurité civile du Québec (OSCQ).

Ceci, malgré que depuis des décennies, les trente ministères et organismes du gouvernement du Québec disposent d’une équipe et d’une structure de coordination en sécurité civile. Pour ma part, pendant mes vingt et une dernières années de services, soit de 1995 à 2016, j’ai œuvré en sécurité civile au MSSS. Vous comprendrez donc l’intérêt que j’ai eu à participer, comme membre de l’APRQ, à l’atelier tenue le 16 janvier dernier par la ville de Québec et le CIUSSS de la Capitale-Nationale portant sur la préparation d’un plan de continuité des services en cas de sinistre à l’attention des organismes communautaire.

Certains ou certaines d’entre vous êtes probablement impliqués auprès d’un organisme communautaire alors que d’autres pourraient vouloir aider un organisme communautaire de son milieu si ce dernier doit composer avec une situation de sinistre. Rassurez-vous, le présent article ne vise pas à inculquer une connaissance approfondie de la sécurité civile, mais de sensibiliser à la pertinence que des organismes communautaires se préparent à faire face aux impacts potentiels des sinistres .

L’APRQ constitue un organisme à but non lucratif dont les services sont plus ou moins sensibles face aux impacts d’un sinistre alors qu’un organisme comme Moisson Québec, par exemple, présente plus de vulnérabilités aux impacts d’un sinistre. D’autant plus, que sa raison d’être concerne un besoin de  base essentiel qu’est la nécessité de se nourrir. Plusieurs organismes communautaires offrent de précieux services à diverses personnes vulnérables et qui risquent d’être affectés par la survenue d’un sinistre. Afin de soutenir les organismes de son territoire, la Ville de Québec, en collaboration avec le CIUSSS de la Capitale-Nationale, a développé le   Guide de préparation d’un plan de continuité des services en cas de sinistre pour les organismes communautaires. Bien que produit par la Ville de Québec, qui elle-même s’est inspirée d’une initiative montréalaise, ce guide s’avère être  un outil très intéressant pour tout organisme communautaire désirant augmenter sa résilience face aux sinistres peu importe où il est situé sur le territoire du Québec.

Par ailleurs, les professionnels et professionnelles retraités du gouvernement du Québec constituent un potentiel de ressources humaines avec soit des expertises variées ou soit une certaine disponibilité qui pourraient éventuellement être mises à profit si des besoins particuliers étaient identifiés par des organismes communautaires du Québec afin d’augmenter leurs capacités pour faire face aux impacts d’un sinistre. Une réflexion pourrait être menée à cet effet notamment au plan de mécanismes de communication, de requête, de pairage, de conditions de mobilisation et d’assurance. Les organismes communautaires constituent une force vive au sein de nos communautés offrant des services primordiaux à des personnes vulnérables, les soutenir dans leurs efforts de poursuivre leurs activités malgré les impacts d’un sinistre ne peut être que bénéfique socialement.

.

Guide de de préparation d’un plan de continuité des services en cas de sinistre pour les organismes communautaires

Cet outil de planification est disponible gratuitement auprès de la Ville de Québec

via le 311 ou le 418 641‑6311

du lundi au vendredi, de 8 h à 19 h.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.